Debout 6h30, ce matin nous retrouvons un taxi que nous avons réservé pour faire une demi-journée de visite en dehors de Cusco. Le taxi nous prend seulement 130 Soles (env.30€)  pour le tour complet, attente sur les sites et point de retour à Ollantaytambo, soit environ 130km de trajet.

Finalement, la route n’étant vraiment pas facile, nous décidons de payer le chauffeur un peu plus que prévu.

C’est parti, nous allons enfin découvrir la vallée sacrée des Incas ! 

La visite débute par Chinchero, un petit village situé à une trentaine de kilomètres de Cusco. Le village est surtout connu pour les ruines Incas situées sur les hauteurs. Nous montons donc (avec difficulté) jusqu’à l’Eglise, encore perdue dans la brume matinale.  A notre arrivée, les mamitas portant encore le chapeau en forme de galette, sont en train d’installer leur stand de mantas et autre artisanat Péruvien sur la grande place encore déserte.

Le village se réveille doucement…

Nous partons donc visiter les ruines et nombreuses terrasses agricoles avec d’incroyables montagnes qui se dressent en toile de fond. Le spectacle est magnifique. Nous croisons même quelques moutons perchés sur les terrasses.

Après la visite, nous descendons à la recherche des quelques ateliers de tissage que la ville possède. Malheureusement, il est encore trop tôt pour assister aux démonstrations du processus de tissage.

Nous repartons donc en direction des Salines de Maras !

Petit point pratique : si, comme nous, vous souhaitez visiter les Salines de Maras, et non la ville de Maras (sans grand intérêt), n’oubliez pas de le préciser au chauffeur de taxi, ou de bus. En effet, les salines sont situées à 8km de Maras, et la route n’est pas des plus faciles. Donc, prenez les devants, ça vous évitera quelques désagréments avec votre chauffeur ! 

Sur la route, le chauffeur nous arrête à un mirador d’ou nous pouvons apercevoir les salines. Nous sommes sans voix, le site est immense ! Nous avions pourtant vu des photos mais rien de comparable à ce qui se trouve sous nos yeux. Les salines, disposées en terrasses, sont reparties sur plus de 3600 bassins que se partagent 16 familles au total. Le blanc pur des bassins contraste vraiment avec les montagnes ocres en arrière plan, ce qui les rend encore plus incroyables ! La production de sel est d’environ 160 à 200 tonnes par an, pas mal quand même !

Nous prenons donc le temps de visiter ce site qui défie les lois de la nature, les salines étant véritablement accrochées à flanc de montagne, comme «suspendues » dans le vide. Nous goutons même l’eau provenant d’une source chaude (à 4000m !)  qui arrive dans les différents bassins. Très (très) salée !

Il est déjà temps de repartir pour la dernière visite de notre journée, le site agricole de Moray. 

Il y a environ 30-40min de route entre les deux visites. Le taxi nous dépose donc sur les hauteurs du site de Moray. D’en haut, nous pouvons admirer l’ensemble du site. C’est plutôt impressionnant !

Le site est en fait un ancien centre de recherche agricole constitué de plusieurs niveaux de terrasses, et donc d’humidité,  ou les Incas expérimentaient différentes cultures. Nous faisons donc le tour du site. En remontant, nous apercevons d’autres terrasses, moins bien restaurées que la première mais qui ont tout de même le mérite d’être encore là !

Maintenant direction Ollantaytambo !

Environ 1h de route plus tard, le taxi nous dépose à la gare ou nous prendrons un train pour Aguas Calientes ! Le Machu Picchu nous attend !

Comme je le disais précédemment, les possibilités sont (trop) nombreuses pour rejoindre le Machu Picchu, et les écarts de prix assez importants entre les offres proposées.

On a finalement choisi de faire la visite par nous-même, ce qui est un peu plus contraignant vu que c’est à nous d’effectuer toutes les réservations nécessaires mais on gère maintenant !

Pour le voyage jusqu’à Aguas Calientes, on a choisi de partir d’ Ollantaytambo (ce qui coupe la poire en deux niveaux prix, plutôt que de partir de Cusco). Les prix restent cependant excessifs, genre vraiment excessifs ! En effet, deux sociétés se partagent le monopole, IncaRail & PeruRail et augmentent les prix comme bon leur semble. Ils nous faudra donc débourser pas moins 260 Dollars pour 2 (A/R, encore heureux!)

Le train est un Vistadome, c’est à dire qu’il y a une vue panoramique sur l’ensemble du train ce qui permet de pouvoir contempler la Vallée des Incas sans bouger de son fauteuil ! La durée est d’à peine 1h45. Comme je le disais, ça fait vraiment cher le petit trajet touristique !

On arrive donc à Aguas Calientes appelé maintenant le « Machu Picchu Pueblo » sous la pluie ! Pas si Calientes que ça…  Nous trouvons assez facilement notre hôtel puisqu’il se situe juste en face de la voie ferrée. Bon pour le bruit, c’est tant pis ! Plus tard, on se dirige vers le centre ville, qui n’est qu’en fait qu’un enchainement de restaurants et d’hôtels pour touristes. Vers la tombée de la nuit,  le village est plongé dans une brume imposante entre les montagnes, ce qui lui donne son petit charme.  Ambiance un peu à la Pirate des Caraïbes !

Petit moment logistique, on achète les billets d’entrée pour le Machu (45 dollars/personne) et le bus pour monter (24 dollars A/R par personne).

 

Il se mérite ce Machu Picchu ! 

Puis on décide d’aller manger chez Indio Feliz, un restaurant fortement recommandé par le Routard. Les prix ne sont pas donnés, quoi que, replacé dans le contexte Français, nous avons mangé deux menus pour 40€, un soir en plus ! Le restaurant ressemble un peu à une taverne de pirates, et possède un étage. Nous ne regrettons pas notre choix, ça a sans doute était notre meilleur repas de tout le Pérou ! ( Le poulet à l’ananas est une folie !).

Les menus sont copieux, tout comme les cocktails et le service sympa !

Demain départ tôt pour le grand, le fameux, l'incroyable Machu Picchu !