L’oasis de Huachachina n’est qu’à 75km de Paracas. Huacachina est une petite oasis perdue au milieu du désert où se sont construits petit à petit quelques hôtels qui entourent une magnifique petite lagune.

Nous arrivons aux alentours de 12h à Ica, et il fait beau…et chaud ! On se réjouit déjà de notre petit séjour dans ce petit paradis (a 15min du centre ville d’Ica).

Nous comprenons rapidement que ça y est, nous ne sommes plus les seuls touristes, et loin de là ! On peut déjà apercevoir (mais surtout entendre!) les dizaines de buggys qui vadrouillent dans les dunes aux alentours. C’est devenu la principale attraction touristique ici, pour quelques Soles, il est possible de partir vadrouiller dans les immenses dunes dans un gros Buggy à 8 ou 10 personnes ou encore de surfer sur les dunes (Sandboarding : même principe que le snow, mais sur du sable). 

Pour notre petite escapade, nous avons réservé l’hôtel «Mossone ». Lorsque nous arrivons, nous sommes tout de suite séduits. L’hôtel dispose d’un luxuriant jardin intérieur, entourée par des arcades couleur ocre. Les chambres sont spacieuses, bien que  légèrement sommaire.

L’hôtel dispose aussi d’une piscine extérieure et d’un restaurant donnant tous les deux directement sur la lagune. Je peux déjà sentir qu’on va aimer notre petit séjour !

C’est trop tentant…nous partons directement faire le tour de la lagune. Sur le trajet, nous comprenons que l’oasis est une destination plutôt appréciée des voyageurs vu le nombre de touristes étrangers que nous croisons. On s’arrête manger à Wild Olive, une auberge de jeunesse qui propose aussi un petit restaurant avec quelques tables à l’extérieur donnant sur la lagune.

Les prix sont quand même relativement élevés, comme partout dans l’oasis (qui ne vit exclusivement que du tourisme).

Nous attendons quasiment une heure avant d’être servi…et même pas en même temps ! Manger au resto c’est bien, mais manger en même temps est une option très rare dans les restos Péruviens ! Nous repartons pour notre petite balade.

L’après midi sera calme, Tim est tombé malade (entre la clim des bus et notre plongée glacée de la veille) donc repos. En fin d’après midi, nous décidons d’aller voir le coucher de soleil en montant sur les nombreuses dunes environnantes. Mais c’est plus difficile que prévu ! On s’arrêtera finalement au sommet de la première. (c’est déjà pas mal, non?)

Pas mal de monde a eu la même idée que nous, ce qui gâche un peu la tranquillité des lieux. (musique à fond et j’en passe…). Mais la vue en hauteur sur la lagune est sublime.

On ressort juste le temps de manger, l’oasis a retrouvé son calme et les rues sont quasiment désertes. On s’installe dans un petit restaurant « Samanara » ou je choisis une soupe créole (oui, oui, une soupe en plein milieu du désert, pourquoi pas !) qui s’avérera d’ailleurs délicieuse.

Les Buggy en folie !

Ce matin, nous allons faire le tour des agences pour réserver notre petit tour en Buggy. Une agence nous propose le tour de 16h à 18h pour 25S/personne, sandboarding compris. Parfait !

Nous passons la matinée à profiter de la piscine que nous avons pour nous tout seul.

Nous trainons un peu (beaucoup) et mangeons seulement vers 15h.

A 16h, rendez vous devant l’agence, prêt pour la secousse ! Nous embarquons donc dans un maxi Buggy, après avoir retrouvé Matthieu, un autre français, déjà croisé à plusieurs étapes de notre séjour. Le monde n’est pas si grand finalement…

C’est donc tous boudinés, que nous partons explorer les dunes. Très vite, je me rend compte que de manger juste avant n’était pas la meilleure idée du monde ! Les dunes, les bosses, la vitesse, les bosses…Après quelques minutes le Buggy s’arrête ( et il était grand temps !). Le conducteur nous pose en haut d’une dune, j’en conclu que c’est le moment de passer au sandboard. YOUPIII ! Le ventre retourné, nous embarquons nos planches jusqu’en haut de la dune. C’est évidemment Tim qui se lance le premier, et en plus debout, s’il vous plait. Il dévale la dune, on croirait qu’il a fait ça toute sa vie . A moi de me lancer ! Et si on oublie l’atterrissage (c’est pas le plus important), c’était pas si mal que ça. On remonte la dune une fois, deux fois.. c’est quand même crevant cette histoire. Les plus aventureux (dont Tim fait parti) se lance dans «  La dune de la mort », une immense dune qu’il n’est possible de descendre que couché.

Après que tout ce petit monde soit remontés, nous reprenons le Buggy qui nous fait valser de dunes en dunes avant d’atterrir à la « Puerta del Sol » d’ou on contemple un magnifique coucher de soleil. Magique !

Retour à l’oasis. Ce soir, nous retrouvons Matthieu pour aller manger à la « Casa de Bamboo », un resto un peu plus en retrait de la lagune mais super bon !

Demain, nous quittons Huacachina direction Lima afin de prendre un avion le lendemain vers Cusco.