Ce matin, on décide de prendre notre temps. On part se balader tranquillement dans Copacabana à la recherche de carte SIM Bolivienne et de billets pour l’Isla del Sol. L’Isla del Sol est la plus grande île située sur le lac Titicaca, elle s’appelait d’ailleurs à l’origine l’Isla Titikaka.

Un bateau part justement vers 13h30, ce qui nous laisse juste le temps d’acheter de quoi grignoter chez “PitStop”, un petit snack sympa qui fait des supers Empanadas et des pizzas à emporter.

C’est parti pour la traversée d’environ 1h30 jusqu’à l’Isla del Sol ! 

Lorsque nous arrivons, nous apprenons qu’il existe des hôtels situés juste sur le port ou au village, à environ 45min de marche du port dont 200m de dénivelé positif, bien bien raide ! 

Notre hôtel est juste sur le port, ce qui nous ravis ! (sur le coup, du moins).

Nous sommes accueillis par deux Mamitas, qui font partie de la famille propriétaire de l’hôtel. L’hôtel n’est d’ailleurs pas un véritable hôtel en soi, mais plutôt une maisonnette avec quelques chambres à disposition. Les chambres sont relativement grande mais assez rudimentaires. (pas de chauffage, pas d’isolation, ni eau chaude, et les araignées qui vont avec.)

Tout ça pour plus de 50€ ! On est vraiment déçu, la chambre ne vaut vraiment pas son prix. La vue par contre est spectaculaire sur le lac Titicaca.

 

On décide de monter jusqu’au village pour profiter du coucher de soleil sur l’ile qui parait-il est vraiment incroyable.

Nous montons donc pendant quasiment 1h, sur une ile située à 4000m d’altitude, c’est toujours un bonheur. On s’installe sur une terrasse surplombant la mer en attendant que le soleil se couche. Et en effet, c’est incroyablement beau. 

On cherche finalement un restaurant sur les hauteurs du village, puisqu’il n’y a quasiment rien sur le port. Finalement, l’hôtel sur le port n’était peut être pas une si bonne idée puisque tout est situé dans le village, et que les allers-retours de 45min, ça va bien cinq minutes. 

On redescend jusqu’au port aux alentours de 21h45, il fait une nuit noire sur l’ile, et tous les habitants sont déjà chez eux, bien au chaud.

On se retrouve donc la, tous les deux au milieu de rien, dans le noir, à devoir marcher pendant presque une heure dans le froid, avant de finir par regagner l’hôtel. Plutôt folklo ! 

On passera quasiment une nuit blanche, il fait un froid glacial et nous ne parvenons pas à nous réchauffer pendant la nuit ! Tim se lèvera même à 5h30 du matin pour photographier le lever du soleil (t’es passionné ou tu l’es pas!) . On s’endormira finalement vers 6h30 du matin, épuisés.

On se réveille quelques heures plus tard, sans grande motivation. Le sentier des crêtes est en partie fermé puisque la partie Nord de l’ile ne se visite plus, les habitants de l’ile étant en conflit.

Pour être honnête, nous n’avons même pas la motivation de remonter pour faire le sentier !

On attend sur le port jusqu’à reprendre la navette du retour à 15h.

L’Isla del Sol aura pour nous un gout d’inachevée, surement due à l’organisation que nous avons mal gérée. L’hôtel sur le port nous paraissait une bonne idée, contents de ne pas devoir monter, sacs sur le dos jusqu’au village. Mais finalement, ce n’est que repousser l’échéance puisque d’en bas, rien n’est accessible et nécessite de monter au village à chaque fois. Si c’était à refaire, nous prendrions un hôtel dans le village et avec le chauffage cette fois-ci!

Il y a pire que de tuer le temps à Copacabana...

Nous avons dormi de nouveau à l’hotel « Lago Azul », puisque nous avions laissé nos sacs la-bas et que la vue de la chambre est spectaculaire.

Encore une fois, l’eau chaude se fait désirée, et c’est seulement avec un filet d’eau tiède que j’arrive à prendre une douche ! Pour le prix qu’on paye, c’est vraiment de l’abus. 

On se réveille ce matin avec des bruits de marteau dans tout l’hôtel, à même pas 9h du matin. Tim descend pour leur faire comprendre qu’on essaye de dormir, mais il y a rien à faire, le mec continue toute la matinée. C’est donc (légèrement) saoulés qu’on quitte l’hôtel pour découvrir un peu mieux la ville de Copacabana.

La ville est assez mignonne, nous visitons l’Eglise dont la façade est superbe mais l’intérieur sans grand intérêt puis on cherche ou manger, malheureusement les bons restaurants ne courent pas les rues à Copacabana et la plupart de ceux étant recommandés sont fermés.  On s’arrête au restaurant « Bambu », qui à une jolie petite cour intérieure mais dont la nourriture s’avérera vraiment moyenne.

Pour prenons ensuite le bus « turistico » pour La Paz, un bus pas trop mal malgré la route plutôt mouvementée. On s’arrête au bout de 45min, le chauffeur nous dit qu’il faut descendre du bus pour traverser une petite partie du lac Titicaca en bateau et reprendre le bus ensuite.

Nous voyons donc le bus monter sur une petite embarcation en bois pour traverser le cours d’eau et prions pour qu’il ne coule pas ! Ah, la Bolivie ! 

On arrive vers 17h30 à La Paz, cette ville à l’air vraiment incroyable !