La nuit à été très très longue, ou très très courte, ça dépend du point de vue ! J’ai été plus ou moins malade en début de trajet, nous avons ensuite passé un col à 4300m, donc Tim est entré dans un état second vers 1h du matin, le reste de la nuit s’est passé entre fourmi dans les jambes et torticolis. Nous arrivons donc frais comme des gardons sur Arequipa, à 6h du matin.

Nous sommes assez surpris en arrivant, Arequipa ne ressemble en rien aux grandes villes qu’on peut voir au Pérou. La ville nous parait très propre, les immeubles sont quasiment tous terminés, une ville plutôt riche quoi. Et pour cause, Arequipa est la capitale économique du Pérou !

Nous avons choisi un hôtel proche de la Plaza de Armas, avec spa, qui a l’air vraiment plein de charme ! Evidemment, la chambre n’est pas prête, le check-in ne se faisant qu’à 11h. Ca nous laisse donc 5h pour déambuler tels des zombies dans les rues d’Arequipa. Il n’y a pas grand monde à cette heure-ci, on prend un petit dej sur le pouce, et on rentre à l’hôtel en attendant de pouvoir avoir notre chambre. Je m’endors sur un canapé de l’hôtel, épuisée.

La chambre se libère vers 10h, mais pas celle qu’on avait réservée, il faudra donc attendre encore une heure avant d’avoir celle tant attendue !

L’hotel « La Hosteria » est vraiment magnifique, et la chambre aussi. Les murs sont, comme la plupart des bâtiments, fait de pierres volcaniques (le sillar), ce qui lui donne un cachet tout particulier. La pierre blanche contraste avec l’hôtel haut en couleur. C’est de loin le plus beau que nous ayons fait jusqu’ici ! Les prix restent raisonnables, env. 60€ la nuit.

Nous partons manger chez « Pasta Canteen », un (très) petit restaurant situé pas loin de l’hôtel ou les avis positifs sont nombreux. Et en effet, les pâtes sont faites maison, possibilité de choisir les ingrédients, service super, et les prix pas chers du tout. On recommande vivement !

Pas de grande motivation cette après midi, on reprend donc des forces à l’hôtel.

Le soir, on ressort manger au restaurant « Zig Zag », que l’hôtel nous a recommandé. Le resto est assez réputé pour la qualité de sa viande, ce qui est assez rare au Pérou. Nous prenons donc une trilogie de viande cuite sur pierre volcanique (sans Alpaca par contre, on en a tellement peu vu qu’on a même pas envie d’en manger ! Petites bêtes ! )

La viande est excellente, et le service efficace. On se régale !

Santa Catalina, nous voilà !

Aujourd’hui, départ assez tôt pour la visite du Monastère de Santa Catalina. En planifiant (plus ou moins) l’itinéraire lorsque nous étions en France, j’avais aperçu quelques photos de ce monastère pour lequel j’avais déjà eu un véritable coup de coeur, qui n’a fait que se confirmer par la suite !

Nous avons pris toute la matinée pour effectuer la visite, ce qui n’était pas de trop. En effet, c’est le plus grand couvent du monde, avec plus de 20 000m2 !

Le couvent ressemble vraiment à une petite ville, avec ses parcs, ses petites ruelles, ses cloitres… Les murs sont couverts d’un bleu vif qui s’entremêlent au blanc et aux façades ocres du Monastère. Le lieu est vraiment magique. Il est d’ailleurs considéré comme un des plus importants édifices religieux du Pérou, et inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

A l’époque plus de 400 personnes vivaient à l’intérieur, environ 170 nonnes accompagnées de plus de 200 servantes ayant fait le voeu de rester cloitrée au sein du Monastère. Aujourd’hui il n’en reste seulement qu’une petite quarantaine, qui ont désormais l’autorisation de pouvoir sortir.

Après la visite, on prend un taxi qui nous amène sur les hauteurs de la ville, au coeur du quartier de Yanahuara. On commence à avoir un petit creux, et La Nueva Palomino (recommandé de nombreuses fois) se trouve juste à coté ! On va donc tester par nous-même !

Le restaurant se trouve sur deux étages, la déco est plutôt typique. Le lieu est authentique, de nombreux Péruviens viennent ici pour se détendre et se ravitailler avait de repartir travailler.

Ici le mélange des différentes classes sociales Péruviennes est flagrant. Les bleus de travail se mèlent aux costumes plus ou moins bien taillés des entrepreneurs venus pour des repas d’affaires.

On commande un plat pour deux, ayant entendu que les portions étaient assez copieuses. Et en effet ! On commande du porc avec un gratin de pommes de terre, très bon. Et assez économique.

Ensuite on se dirige vers le Mirador de Yanahuara afin d’apercevoir le volcan Misti et d’avoir un joli point de vue sur toute la ville. La vue est belle, mais il y en a de toute aussi belle à Arequipa même. On se balade sur la petite placette qui se trouve derrière le Mirador avant de prendre un taxi pour redescendre dans le centre ville.

Sur la Plaza de Armas, un spectacle est en train de se préparer. Nous demandons à droite à gauche et les passants nous informent que c’est pour l’anniversaire d’un collège. Nous nous empressons donc de prendre place et de profiter du spectacle ! Les groupes d’adolescents se succèdent, tous plus costumés les uns que les autres. On sent vraiment que les jeunes ados se donnent à 100% dans leur rôle, c’est vraiment magique à voir.

Nous rentrons à l’hôtel au moment du coucher de soleil, la lumière qui tombe sur la « ville blanche » est magnifique. Ce soir, nous retournons manger chez « Pasta Canteen », leurs pates sont vraiment délicieuses !

Le point commun entre momie & cascades : des émotions fortes !

Ce matin, le réveil sonne à 7h puisque nous avons rendez-vous pour une matinée RAFTING sur le Rio Chili. Nous avons réservé l’excursion avec « Peru Adventure Tour », recommandé par le Lonely Planet. Rendez vous donc à 8h pétante devant l’agence.

A notée arrivée, les portes sont fermées, personne. Nous attendons bien 20min avant de voir se pointer la secrétaire, qui n’a pas l’air de comprendre pourquoi nous sommes encore là et qui s’empresse de passer des coups de fils. Nous attendons encore 20min avant qu’une voiture se pointe en disant que le premier chauffeur à soit disant eu « des problèmes de voiture », nous comprenons donc  qu’il ne s’est tout simplement pas réveillé.

Mais c’est tout content que nous partons vers le Rio Chili. En arrivant, nous sommes comme à notre habitude, que tous les deux. Deux autres moniteurs nous rejoignent, ils ont tous les 3 l’air très cool.

Le premier chauffeur qui était censé nous récupérer plus tôt fait finalement son apparition, en s’excusant. Il sent l’alcool, on comprend donc mieux le retard matinal. On monte finalement tous dans sa camionnette, en priant pour qu’il réussisse à garder les yeux ouverts tout le long !

On arrive (sains et saufs) jusqu’au cours d’eau ou nous pouvons commencer notre escapade du jour.

Tous dans le bateau et c’est parti ! Ils nous expliquent les quelques bases, le niveau de la sortie est 3, 3+ sur une échelle allant jusqu’à 5. Le niveau est donc intermédiaire, parfait pour nous.

L’eau est vraiment glacée, mais on s’y habitue petit à petit ! La descente se passe super bien, on enchaine les rapides plus ou moins forts en buvant la tasse.

Après une petite pause Tim décide de se jeter à l’eau dans un rapide, pendant que l’équipe lui lance une corde du bateau afin qu’il puisse revenir (ils sont sympas quand même).

Après 1h30 dans l’eau, nous ressortons du bateau, et prenons le temps de nous sécher au soleil et nous reprenons notre chemin en direction d’Arequipa, ravis de notre sortie.

Pour reprendre des forces, on s’arrête manger à « Burger Chulls », ou nous mangerons les meilleurs burgers (du moins pour l’instant) de tout notre voyage ! Délicieux !

Dans la soirée, nous ressortons vers la Plaza de Armas visiter la Cathédrale qui est malheureusement fermée (17h) à quelques minutes près ! On décide d’aller visiter le Museo Sanctuarios Andinos, très connu notamment pour la célèbre momie « Juanita », une jeune fille de 13 ans ayant été sacrifiée pour les Dieux et enterrée dans la montagne. La momie à été retrouvée en 1995. La visite débute par un petit film explicatif d’une vingtaine de minutes et se poursuit par une visite guidée du musée. Durant la visite, nous apprenons que cette « Princesse des glaces » était en fait une jeune femme assez riche de la civilisation Inca, élevée physiquement et psychologique pour mourir et rejoindre les Dieux, ce qui ferait d’elle une Déesse. Après une ascension de plusieurs jours sur le Volcan Ampato, la jeune fille ainsi que ceux qui l’accompagnaient firent une cérémonie « Capac Cocha » ou l’adolescente a alors été « invitée » à boire la Chicha, un mélange d’alcool et de bière fermentée plusieurs années avec de la salive humaine. Juanita aurait été par la suite morte par un coup sur les tempes puis enterrée à 6300m d’altitude.

Si Juanita reste la momie la mieux conservée à ce jour, beaucoup d’autres enfants ayant subi le même rituel ont été retrouvés dans les montagnes. Les Incas pensaient que ses sacrifices  devant leurs Dieux pouvaient alors calmer les pluies ou les volcans. C’est lors de l’éruption du volcan juste à coté que Juanita tomba dans le cratère, ce qui permit sa découverte.

La momie reste au musée pendant 6 mois de l’année, avant d’être transportée vers le Laboratoire afin d’analyser son état de conservation.

La guide qui parle assez bien le Français nous a permis de mieux appréciée la visite et la découverte de Juanita. Visite qui fut très interessante pour nous !

En rentrant à l’hôtel, nous décidons de profiter du spa qui avons pour nous tout seul pendant une heure ! Le spa est tellement magnifique !

Demain, nous quittons Arequipa pour la ville de Puno, située au bord du lac Titicaca. (coté Péruvien) La ville est à 3800m d’altitude (pour changer!) 

Arequipa aura été un vrai coup de coeur pour nous, de même que l’hôtel La Hosteria que nous avons adorés !